Entrechat

La danse au début de l'Histoire

La danse au début de l'humanité

 

La danse, dés la préhistoire, accompagne des rites religieux ou magiques. Le premier danseur connu a été dessiné sur la paroi d'une grotte de Dordogne il y a environ 14 000 ans avant notre ère. Le sorcier de la grotte de Gabillou porte sur la tête une peau de bison avec de gigantesques cornes. La danse se pratiquait alors pour invoquer un dieu ou célébrer un mort.

 

Sorcier de la grotte de Gabillou

 

Environ 3000 ans avant J.C., les danseurs pensent plus à la beauté du mouvement qu'à la signification. Les mouvements devenus gracieux annoncent les danses mythiques de l'Antiquité. 


 

L'Égypte et la danse

 

Les bas-reliefs et peintures retrouvés dans les pyramides funéraires et sur de nombreux objets tels que des vases, des statuettes, des armes ... permettent de dire que les égyptiens ont été le peuple le plus touché par la danse au Moyen-Orient.

 

D'origine sacrée, la danse égyptienne était dédiée aux dieux. Outre les danses astronomiques, la guerre, les fiançailles, les moissons ou les funérailles pouvaient aussi être prétexte à danser.

 

Danseuses égyptiennes

 

 Les chorégraphies sacrées nécessitaient une certaine souplesse notamment afin d'exécuter le pont. 

 

Au XIVe siècle av. J.-C., sous le règne du pharaon Akhenaton, les égyptiens font partis des premiers à ne plus danser que pour la religion mais aussi pour le plaisir des yeux.   


 

La danse gréco-romaine

 

Dans la civilisation grecque, la danse est présente partout. Elle apparait dans les rites religieux, festifs, familiaux, populaires. Pour les Grecs, la danse aurait été apprise aux mortels par les dieux en Crète. Pour les Crétois, la danse est fondamentale et s'exprime beaucoup par des tournoiements.

 

Les danses sacrées étaient exercées par des prêtresses: les Ménades. 


Ménade

 

La danse accompagne presque tous les moments de la vie: les naissances, les mariages, les banquets...

Des danseuses professionnelles pouvaient aussi être invitées.

Jusqu'alors cantonnée aux rites religieux et aux fêtes privées, la danse s'introduit peu à peu dans le théâtre, l'un des arts les plus développés de la culture grecque. Elle trouve sa place dans les tragédies, les comédies et les pièces satyriques.

 

Bien des pas, des figures et des positions classiques sont présents ou tout du moins esquissés dans ces danses, toujours structurées et très jolies à la fois. 

 

 

Le théatre grec de Taormina en Sicile

 

Les Romains n'ont pas accordé une grande importance à la danse. Ils pratiquent les danses guerrières et rituelles très primaires, puis à partir du Ier siècle après J.-C. , ils en font un spectacle grossier que l'Église condamnera dès les premières années de l'ère chrétienne. 



27/12/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 17 autres membres