Entrechat

Les débuts de la danse classique

Le ballet au Théâtre

 

La danse apparait au Théâtre en Italie vers 1600.

Dès le début du XVIIe siècle, en France, la danse est accessible à la cour mais aussi aux gens du peuple. Pour accueillir le ballet, on construit de grandes salles au Louvre, à l'Arsenal, à l'Hôtel de Ville de Paris. Les musiciens, qui, costumés et maquillés, participent aux danses, sont installés sur scène ou dans les loges latérales.

On sait maintenant changer de décor, et désormais, la scène est surélevée et non plus à la hauteur des spectateurs.

On s'éclaire à l'aide de milliers de chandelles.

 

 

Gravure du XVIIe siècle, Une représentation à Versailles, Paris, Bibliothèque Nationale

 

 

Les danseurs sont pour la plupart des hommes, qui tiennent aussi des rôles de femmes. On utilise les masques pour accentuer l'illusion et changer rapidement de personnage. Louis XIII, très bon danseur, aime particulièrement les rôles de femmes ou de grotesques.

 

Louis XIV et l'Académié Royale de Danse

 

Dès son plus jeune âge, Louis XIV est passionné de danse. Il travaille tous les jours et paraît pour la première fois sur scène à l'âge de 13 ans, jour de sa majorité officielle. A 15 ans, en 1653, il se montre en Apollon dans le dernier tableau du Ballet royal de la nuit. Plus tard, il sera un grand protecteur de la danse contribuera à son implantation et à son évolution artistique et technique.

 

                                                Costume pour Le Ballet royal de la nuit                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Louis XIV en "Soleil"

                 

 

 

Louis XIV fonde en 1661 l'Académie Royale de Danse ancêtre direct de l'Opéra de Paris.

Les règles de base de la danse classique s'y élaborent sous la direction de Pierre Beauchamps, maître à danser du Roi. Il définit les cinq positions, toujours employées à ce jour.

L'Académie compte une trentaine de danseurs. 

Molière en créant en 1661 Les Fâcheux introduit un genre nouveau: la comédie-ballet.

La danse intervient dès que l'action le permet mais manquant de danseurs et de temps pour répéter, Molière est conscient que cela n'est pas toujours réussi.

 

Le Bourgeois gentilhomme, comédie-ballet créée par Molière en 1670

 

 

La danse évolue

 

Après la mort de Louis XIV, en 1715, le Siècle des lumières fait son apparition.

L'opéra-ballet naît à la fin du XVIIe siècle. Spectacle typiquement français, il comprend plusieurs actes appelés "entrées".

Les thèmes mythologiques dominent mais après la publication des Mille et Une Nuits entre 1704 et 1717, le goût pour les histoires simples et coutes se développent. L'opéra-ballet  supplante la tragédie lyrique accompagnée de ballets qu'avait illustré Lully.

 

Nicolas Boquet, costume pour les Indes galantes

 

Jean-Philippe Rameau, né en 1683, est un grand compositeur français. Après s'être investi dans la musique d'église, il se tourne vers l'opéra-ballet dont il devient un grand spécialiste avec Les Indes galantes en 1735. Il soutient l'importance de la danse et ouvre ainsi la voie au futur " ballet d'action ".

Un de ses chefs-d'oeuvre, Les Fêtes d'Hébé permet à Barbara Campanini, l'une des premières grandes ballerines professionnelles italienne, de se faire connaître à Paris.

 

Barbara Campanini

 

 

Jean Georges Noverre ( 1727-1810 ) fût élève du grand danseur Dupré. Etant aussi chorégraphe et théoricien, il refuse la tradition du ballet emblématique et purement technique, qu'il remplace par davantage de pantomine et d'action en rapport avec l'intrigue. Il 

abandonne les masques,

 modernise les costumes, les décors, l'éclairage. Noverre prépare l'époque romantique en mettant en valeur les grands danseurs qui font évoluer la technique et l'expression artistique.

 


Jean Georges Noverre

 



16/01/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 17 autres membres