Entrechat

La danse au XIVème et XVème siècle

Le Moyen-Age

 

La civilisation romaine fait place à un monde chrétien fortement influencé par l'Église. La danse fait son apparition chez les paysans puis se développe dans les châteaux.

 

Les danses paysannes sont issues des danses primitives et accompagnent les grands moments de la vie rurale. Tout sujet est une occasion de danser comme par exemple pour les moissons, l'arrivée de l'hiver ou de l'été, les mariages.

Les danses sont généralement des rondes ou s'exécutent par deux en se tenant par les mains ou les bras. Selon les régions elles prennent des noms différents qui subsistent, pour certaines, encore aujourd'hui.

 

La danse paysanne, par Pieter Bruegel l'Ancien

 

Après le Xe siècle, les seigneurs s'ennuient: la guerre et les jeux de société ne leur suffit plus. Se développe alors la danse des châteaux très différentes des danses paysannes: les pas sont plus élaborés et plus inventifs. De plus, la femme prenant de l'importance, les danses aristocratiques mettent en valeur les couples même si elles sont exécutées en groupe.  On en profite pour montrer ses vêtements, sa coiffure ou se courtiser.

 

 Nobles lors d'une fête

 

Les bateleurs font halte dans les foires et ont de nombreuses spécialités:ils sont acrobates, jongleurs, funambules, montreurs d'ours mais aussi danseurs.

Les trouvères et les troubadours, eux, ne se produisent que dans les châteaux et relatent des contes et des histoires en chantant, en s'accompagnant d'un instrument et en dansant.

 

Troubadours contant une histoire

 

La mort est très présente à cause des guerres, des épidémies et des famines. Des danse macabres apparaissent vers la fin du Moyen-Age, empreintes de peur et de piété, et mettent en scène des processions de squelettes et de vivants en faisant de la mort une satire mais rappelant tout de même qu'elle n'épargne aucun être.

 

Danse macabre

 

 

La Renaissance

 

Au XVe siècle, les danses commencent à évoluer en Italie. On comprend que le corps peut exprimer des sentiments ou raconter une histoire par des mouvements et des gestes, on ne se contente plus de bouger en rythme.

La danse devient un langage qui, peu à peu, nécessite l'intervention de professionnels. Apparaissent les métiers de danseurs et de maître à danser. Ces derniers, devenant de plus en plus important, enseignent à de nobles élèves et créent les toutes premières chorégraphies.

Le duc de Florence, Laurent le Magnifique, introduit dans ses grands défilés, les Trionfi, la danse. Comme lui, la plupart des seigneurs italiens mêlent danse, musique, théâtre... à leurs divertissements. Sont dansées la gaillarde, la saltarelle, la pavane et la plus plus populaire des danses à cette époque, la moresque. Les peintres tels que Botticelli ou Léonard de Vinci imaginent les costumes.

 

 

La saltarelle

 



27/12/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 17 autres membres